Claude BOURION Professeur diplômé d’Etat.  6 èmedan d’AÏKIDO – IAÏDO -  AÏKIJO – AÏKIKEN

 

Comment avez-vous découvert l’AÏKIDO ?

Tardivement lors d’une démonstration à Bois d’Arcy. De suite je fus conquis par l’harmonie des mouvements par rapport  à l’action du partenaire. J’ai découvert la signification du mot AÏKIDO dans les livres, mon choix fait je me suis inscrit avec mon épouse aux cours à Bois d’Arcy dirigé par Mariano ARISTIN 7°dan à ce jour. 

 

Comment s’est déroulé votre parcours ?

Mon parcours a été simple : beaucoup d’entraînement 4 à 5 fois par semaine et des stages  le week end.

    Ma progression je la dois à de nombreux professeurs :

  • Mariano ARISTIN,
  • Christian TISSIER, et des maîtres japonais,
  • TAMURA Sensei, 
  • KOBAYASHI Sensei avec qui j’ai découvert l’Aïkijo et l’Aïkiken, 
  • ARADA Sensei, 
  • SHIBATA Sensei,  

Je ne peux nommer tous les professeurs et tous les maîtres japonais qui m’ont aidé dans la compréhension de cet art, je continue chaque jour à approfondir cet art de paix qu’est l’AÏKIDO  

 

Avez-vous voyagé en Asie ? 

Oui comme bien d’autres, mais vous savez nous avons tout en France pour comprendre et progresser dans notre art. J’ai effectué de nombreux voyages en Asie dans différents pays, pour comprendre la philosophe et associer technique et mental, pendant ces voyages j’ai pu découvrir d’autres arts tels que le KUNG FU et le TAI CHI que je pratique régulièrement.  

 

Que vous ont apporté ces séjours en Asie ?

En plus de l’aspect technique, une façon d’être et de vivre en harmonie avec tout ce qui nous  entour, l’AÏKIDO fait partie intégrante de ma vie . 

 

Depuis combien d’années enseignez-vous et avez-vous eu des responsabilités fédérales ? 

Pendant 20 ans j’ai enseigné à Bois d’Arcy aux enfants de 6 à 14 ans et aux adultes et depuis 1996 à Voisins Le Bretonneux. Je me suis surtout concentré à transmettre l’AÏKIDO mais j’ai eu quelques responsabilités :

  • président de la commission technique région ouest de IDF dirigé par Mariano ARISTIN,
  • vice président du comité départemental des Yvelines,
  • membre de la commission AÏKIDO jeunes région IDF. 

 

Pour conclure, comment voyez-vous la suite de votre chemin en AÏKIDO ?

Continuer a transmettre humblement les valeurs fondamentales de l’AÏKIDO aux jeunes et aux adultes, mise à part la connaissance formelle des techniques, les amener à développer leur sensibilité de non opposition tant physique que verbale avec leur entourage et d’être en harmonie même en dehors du dojo, car nous sommes toutes et tous interdépendants.